le blog des Mexplorateurs

Ma photo

L’agence de voyage réceptive Mexplorer organise et coordonne des séjours au Mexique.

Qualité, Originalité, Prix.

mercredi 27 décembre 2017

Motul et ses fameux oeufs "motuleños" - Yucatán

L'une des traditions culinaires du Yucatán est de se rendre à Motul, village au nord-est de Mérida pour aller y déguster les fameux "huevos motuleños" - comprendre "les oeufs de Motul". Il s'agit d'un petit-déjeuner typique, élaboré à base d'oeufs au plat étalés sur des tortillas frites, accompagnés de flageolets rouges, de bananes frites et d'une sauce spéciale (tomates, jambons, petits pois). 

Motul est connu pour être le lieu de naissance de Felipe Carrillo Puerto, homme politique et figure de la révolution (1874-1924), qui fût gouverneur du Yucatán de 1922 à 1924. Son influence fut notoire, notamment dans les secteurs de l'éducation et de la reconnaissance indigène. 

La légende raconte que Felipe Carrillo Puerto arriva un jour dans un restaurant à Motul, le "Sin Rival", et le chef se trouva dépourvu des plats traditionnels puisqu'il avait déjà servi des dizaines de clients. Il arrangea donc un plat spécial pour son hôte à base de tous les restes conservés en cuisine : des oeufs, une tortilla, des morceaux de jambon et de tomates, des petits pois et des bananes frites. Il servit le tout à Felipe Carrillo, qui, une fois passé la surprise, s'enchanta de cette préparation et invita le chef à ajouter ce merveilleux plat au menu du restaurant !

Les huevos motuleños font aujourd'hui partie des étoiles de la gastronomie yucatèque et participe à la renommée du petit village de Motul, qui s'anime chaque matin au rythme de la cumbia dans le marché local et des exclamations des clients une fois que leurs huevos motuleños leur sont servis.

mercredi 20 décembre 2017

Le Mezcal : la boisson tombée du ciel !

On ne peut entreprendre un voyage au Mexique sans goûter au fameux "Mezcal", aussi appelée par les mexicains "boisson tombée du ciel" ! 

Le processus de distillation a été introduit au Mexique au 16ème siècle par les espagnols et les européens en général, et s'est diffusé jusqu'à être employé communément à partir du 18ème siècle. C'est à partir de ce moment là qu'ont commencés à être consommés des alcools distillés. Le mezcal, l'aguardiente et la tequila en font partie...

Le Mezcal se produit presque dans chaque région du Mexique, par la distillation d'agave fermenté (plante grasse d'Amérique centrale monocarpique - qui ne fleurit qu'une fois). Les types de mezcal les plus connus sont ceux du nord et de Oaxaca. La légende raconte qu'un éclair vint frapper un agave, ce qui fit couler la première goutte de mezcal, d'où son surnom de "boisson tombée du ciel". Les différentes variétés de mezcal dépendent de la plante, du climat, de la technique de distillation et du récipient où il est conservé. 

En plus d'être utilisé pour les fêtes et cérémonies, on le considère également comme remède et médicament. Il s'agit d'une boisson sacrée... 

Le mezcal est enregistré comme appellation d'origine depuis 1994, il ne peut donc être produit qu'au Mexique ! Le cocktail le plus connu préparé à base de mezcal est le "Mayahuel", il contient : du jus d'ananas, de la liqueur de café et un grain de café posé sur la mousse.

mercredi 13 décembre 2017

Les grottes de Loltún - Yucatán


Aujourd'hui nous partons nous aventurer sur les routes du sud du Yucatán pour parcourir les petits villages et découvrir la vie locale au ryhtme des marchés et des promenades. Nous passons par les villages de Tekax et Oxkutzcab, à environ 110km au sud de Mérida, et finissons par atterir de manière inespérée sur les fameuses grottes de Loltún. Nous avons la chance d'arriver pour la dernière visite de la journée à 16h, et suivons notre guide Miguel jusqu'à l'entrées des grottes. 

A 70 mètres de profondeur, nous y découvrons les peintures des premiers mayas, des offrandes et des objets de culte. "Loltún" en maya signifie "fleur de pierre", ce nom lui a été donné puisque l'on distingue divers motifs de fleurs sur plusieurs parois de la grotte. Les mayas utilisaient cette grotte comme centre religieux et refuge où ils pouvaient entreposer leurs outils. L'on reconnaît des peintures rupestres avec des formes de mains, de visages et d'animaux de l'époque. On compte environ 115 peintures murales et 42 pétroglyphes.

 On estime l'occupation humaine de cette grotte vers les années 9000 av. Jesus-Christ, puis avec la domestication des plantes et des animaux, et enfin au cours de l'incorporation de l'architecture et de la sculpture dans ses activités quotidiennes, ce qui illustre le processus social qui convertit l'homme de nomade en sédentaire. A partir de l'époque Classique, les grottes ont cessé d'être des lieux de vie et furent seulement utilisées comme des sources d'approvisionnement d'eau.

Nous suivons les chauve-souris durant toute la visite, et nous apprécions la fraîcheur ainsi que le silence régnant dans les différentes cavités. La roche paraît avoir été sculptée, et les jeux de lumière dans la grotte laissent à voir des formes et des ombres surprenantes. Nous quittons la grotte après une visite d'environ 1h30, étonnés et enchantés de cette découverte hors des sentiers battus, qui change des grandes étapes touristiques et nous aura laissé à voir un nouvel aspect de la richesse de cette incroyable région qu'est le Yucatán.

mercredi 6 décembre 2017

Réserve Naturelle de Celestún - Yucatán










En ce samedi ensoleillé, nous décidons de continuer de parcourir les routes du Yucatán, cette fois-ci : rumbo a la Réserve Naturelle de Celestún ! À environ 115km de Mérida à l'ouest (compter 1h30 de route), Celestún se trouve en bord de Golf du Mexique et ne cesse d'attirer pour sa richesse naturelle. 

Il s'agit de l'une des réserves les plus riches en termes de diversité d'espèces et d'écosystèmes indépendants, comme les mangroves, les dunes, et la forêt innondée. Dans le but de préserver cet incroyable patrimoine naturel, cet environnement a été classé Réserve de Biosphère. 

Après avoir dépassé différents petits villages en chemin et nous être arrêtés pour goûter aux noix de coco, nous arrivons enfin à Celestún et traversons la réserve jusqu'à arriver aux plages du Golf. Nous nous laissons tenter par un ceviche frais pour reprendre des forces et profiter de la vue les pieds dans le sable, avant de partir nous renseigner sur les tours en bateau. En effet, à Celestún, la visite habituelle se fait dans une petite "lancha", d'une capacité d'environ 6 ou 8 personnes, et d'une durée variant d'1h à 2h. 

Un pêcheur s'approche et nous propose un tour des plus complets, et ni une ni deux, nous voilà grimpant dans sa petite embarcation. La période n'est pas la plus propice à l'observation d'oiseaux, mais nous en apercevons tout de même un certain nombre, surtout des pélicans. Nous accostons près des ruines d'une ancienne hacienda et partons à pieds découvrir des salines d'où nous arrivons à entrevoir au loin les fameux flamants roses ! 

Nous continuons ensuite pour un tour en forêt, dans les canaux de la réserve, d'où nous apercevons essentiellement des iguanes, avant d'arriver au fameux "ojo de agua", comprendre "oeil d'eau" : où l'on trouve la plus grande concentration d'eau douce dans la réserve. 

Notre tour se termine par une baignade au milieu de la lagune et nous profitons de ce bain raffraîchissant dans cette eau cristalline pour attendre le coucher du soleil, avant de prendre la route du retour vers Mérida...