le blog des Mexplorateurs

Ma photo

L’agence de voyage réceptive Mexplorer organise et coordonne des séjours au Mexique.

Qualité, Originalité, Prix.

lundi 4 janvier 2016

Trek Barranca del Cobre



La Barranca del Cobre, le plus grand canyon du monde! Et oui, au temps pour son cousin du nord trop rapidement nommé Grand Canyon !
Des montagnes et des vallées à perte de vue, des étendues sauvages et désertiques dans lesquelles une ethnie a pourtant su s’implanter, le Raramuri ou Tarahumara. Vous avez peut-être entendu parler d’eux dans les années 90, ils ont eu de grave problèmes…
Le trek que propose Mexplorer traverse ces immensités  dont les températures peuvent être extrêmes. C’est aussi un voyage dan le temps, au temps des cow boys, du chemin de fer (le chepe viendra plus tard) et de la ruée vers l’argent (non dans ces montagne ce n’était pas l’or mais plutôt l’argent). Il est de niveau intermédiaire, donc pas si facile que ca ! 

Peut-être vous laisserez-vous tenté par le défi ?
 

Tortues d’Akumal



Qui  n’a jamais rêvé d’être Nicolas Hulot, ne serait-ce que pour un instant?
C’est exactement ce que l’on ressent lorsqu’on se rend à Akumal (AK- la tortue et MAL- le lieu en maya, quant au U- bah je sais pas trop). On loue son masque et son tuba, des palmes, et c’est parti !
Nous pouvons observer ses animaux en toute liberté dans la baie et l’eau claire des Caraïbes  nous permet de les suivre au moins de vue. Un instant magique,  durant lequel même la présence de l’homme ne perturbe pas l’ordre naturel des choses.
Bien sûr il ne faut pas abuser et essayer de les attraper, juste être témoin et comprendre pourquoi il est si important de prendre soin de la vie qui nous entoure. 

Un long dimanche dans la broussaille



Un dimanche, en allant dans un cenote nous passâmes à San Antonio Mulix, une petite communauté près de Cacao. Après notre baignade, nous décidâmes de manger un morceau dans le centre écotouristique de la communauté.
Un poc chuc plus tard, je décidai d’explorer les environs et après avoir aperçu un petit tapir, une zarigueya (que je n’ai pas eu le temps de prendre en photo !), je suis tombé sur ce troupeau de vaches paisibles, broutant sous une ceiba (arbre sacré des mayas). En m’approchant, le taureau me fit signe de ne pas aller plus avant. Je lui obéis.
Après s’être assuré que je ne représentais pas une menace, il s’en retourna dormir, comme si lui-même avait avalé cet excellent quoiqu’un tantinet pesant poc chuc.
Pour les amateurs, la recette du poc chuc viendra plus tard. Ou pas…

Cenotes


Résurgences d’eau douce dans le plateau calcaire de la péninsule du Yucatan, les cenotes sont les puits et lacs naturels qui ont permis l’établissement des civilisations précolombiennes dans cette région du Mexique.
Dans la mythologie maya, ils sont les portes d’accès au monde souterrain, un inframonde mystique apportant la vie et nécessitant pour ce faire quelques sacrifices (des animaux en général). 

Oasis de fraîcheur, on peut aujourd’hui en se promenant dans la « jungle » yucatèque tomber sur un cenote encore vierge, ou presque. N’aimeriez-vous pas plonger dans ces eaux cristallines ?

L’eau n’y est jamais très froide, car elle est à la température du sol en profondeur, juste ce qu’il faut !