le blog des Mexplorateurs

Ma photo

L’agence de voyage réceptive Mexplorer organise et coordonne des séjours au Mexique.

Qualité, Originalité, Prix.

mercredi 2 mai 2018

Site archéologique de Yaxchilán - Chiapas

 En plein coeur de la région du Chiapas, proche de la frontière avec le Guatemala, se trouve un des sites les plus incroyables du Mexique : Yaxchilán ("pierre verte" en maya). Ne serait-ce que le chemin pour s'y rendre est un vrai périple à la Indiana Jones ! Il faut rejoindre la frontière appelée Frontera Corozal, par voie terrestre, le plus souvent depuis Palenque (compter environ 3h de route). En arrivant à la frontière, vous découvrez le centre écotouristique "Escudo Jaguar", où vous attendent pirogues et guides locaux multilingues. Et oui : impossible de rejoindre le site de Yaxchilpan par voir terrestre, il faut avant traverser le fleuve Usumacinta, l'un des plus puissants et longs d'Amérique Centrale.


Le trajet en pirogue dure environ 1h et donne des impressions de d'exploration en pleine fortêt tropicale ! Au départ, soit il y a environ 2 milles ans, Yaxchilán n'était alors qu'un petit village, et avec le temps, il est devenu l'une des plus grandes cités en bord de fleuve. Ce site ne ressemble à aucun autre... Deux chemins sont possibles au départ, le "traditionnel" et le plus large, qui mène d'une pyramide à l'autre, celui que les guides empruntent en général. Et le second, plus "broussaille", et c'est celui que nous avons choisi ! Un petit sentier en pleine forêt, où il faut crapahuter, se frayer un chemin entre les arbres, mais qui rend définitivement l'expérience plus palpitante !

Nous déambulons donc d'une structure à l'autre, et comme il vient de pleuvoir, nous apprécions la fraîcheur pour prendre notre temps et découvrir les lieux à notre rythme. Nous avons même la chance d'apercevoir des singes entre les pierres et dans les arbres. L'ambiance est mystique et surprenante, puisque la visite se fait tant de cette forêt aux arbres centenaires que d'un site unique et imposant.
Sa superficie est gigantesque, c'est pourquoi une seule partie se visite, et se résume aux temples principaux : la Grande Place, la grande Acropole, la petite Acropole et l'Acropole Sud. On y trouve bien entendu le fameux terrain de pok ta pok - antique jeu de balle maya -.

Yaxchilán s'est développé entre 350 et 810 après J.C, bien que l'expansion politique du site sur la région se produisit pendant le gouvernement d'Escudo Jaguar I, qui accéda au trône en 681 après J.C. Ce fût par la suite, lors du règne de Pájaro Jaguar IV, que Yaxchilán connut son  plus grand essor et se consolida comme cité maîtresse, soit au 8ème siècle.

Le grand escalier qui mène de la Place Centrale à la Grande Acropole est sans doute la plus belle vue que l'on ait du site, et en reflète toute sa grandeur. On y trouve différentes scènes de Pájaro Jaguar IV, dans ses batailles, au pok ta pok, dans son palais, et l'une d'elle le montre décapité... Une légende lacandone raconte que le jour où sa tête reviendra sur le site, le monde sera alors dévasté par des jaguars célestes... Espérons donc que cela n'arrive pas !!